Biomasse

La biomasse permet de produire de l’électricité et de la chaleur.

Source d’énergie renouvelable, la biomasse peut provenir de cultures énergétiques, de résidus agricoles et forestiers ou encore de déchets biogènes. Elle permet de produire de l’électricité et de la chaleur. La biomasse joue un rôle clé dans la réduction des émissions de CO2 au sein des centrales à charbon actuelles grâce à la co-combustion et à la production de chaleur verte.

Parmi les installations de Vattenfall, plus de 15 sont alimentées entièrement ou partiellement par la biomasse. Ces installations se situent en Suède, en Allemagne et aux Pays-Bas. Nous avons fréquemment recours à des combustibles d’origine locale, tels que des copeaux de bois, des résidus forestiers, des sous-produits de scierie, des matériaux collectés lors de l’entretien des paysages ou encore du compost.

En coopération avec des agriculteurs du Brandebourg et de l’ouest de la Pologne, Energy Crops GmbH – filiale de Vattenfall – exploite plus de 2 000 hectares de plantations forestières énergétiques (ou taillis à courte rotation) réunissant des arbres à croissance rapide, essentiellement des peupliers et quelques saules. Plantés pour une période allant jusqu’à 20 ans, les arbres peuvent être récoltés tous les deux à quatre ans. Cet approvisionnement à long terme en bois local issu de nos propres plantations est également essentiel à nos installations de chauffage à Berlin.

Vattenfall est aussi engagé dans la fourniture et la commercialisation de biomasse. Cette activité s’articule autour du commerce international de bois en granulés (industriels et résidentiels) et en copeaux provenant d’Europe, des États-Unis et du Canada.

Biomasse à la centrale d’Idbäcksverket en Suède

La biomasse et l’environnement

L’utilisation de biomasse plutôt que de combustibles fossiles permet de réduire significativement les émissions de CO2, mais il est actuellement difficile de garantir un approvisionnement constant de volumes importants. Dans la mesure du possible, nous avons recours à des combustibles d’origine locale (p. ex., copeaux de bois, résidus forestiers, sous-produits de scierie) pour diminuer les émissions liées au transport.

La tourbe

Dans les pays scandinaves, la tourbe est considérée comme un combustible de biomasse lentement renouvelable, en raison du temps nécessaire à sa formation. Selon le GIEC (le groupe d’experts sur l’évolution du climat des Nations Unies), la tourbe n’est ni un combustible fossile, ni un combustible de biomasse ; raison pour laquelle une catégorie spécifique lui a été attribuée. La centrale Vattenfall utilisant actuellement la tourbe passera à la biomasse d’ici l’année 2020.

Contenus associés

Parc éolien de Stor-Rotliden

Les énergies renouvelables, comme le vent, sont la clé pour réduire les émissions de CO2.

Panneaux solaires sur un toit

L’énergie solaire est essentielle dans un système durable affranchi des énergies fossiles.

Centrale hydroélectrique de Tuggen

L’hydroélectricité est économiquement intéressante et émet peu de CO2.

Voir aussi

Femme regardant les éoliennes du parc offshore Horns Rev 3 depuis un hélicoptère.

Vattenfall est une société majeure du secteur de l’énergie en Europe.

Femme sur un vélo électrique

Nous sommes responsables de nos impacts environnementaux et sociaux.

Fille en pull vert face à l’objectif

Nous prenons des mesures sans précédent pour réduire l’impact du changement climatique.