Charbon

L’objectif de Vattenfall est de ne plus avoir recours aux énergies fossiles d’ici une génération et d’afficher un bilan carbone neutre en 2050.

Nous allons progressivement cesser d’utiliser du charbon et du gaz naturel comme combustibles.

Une part importante de la stratégie de Vattenfall est de réduire nos émissions de dioxyde de carbone. Nous investissons dans le développement de la production d’énergies renouvelables, principalement éoliennes et solaires, tout en aidant nos clients et fournisseurs à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone en leur proposant des solutions durables.

La première étape majeure vers l’élimination du charbon de nos activités a consisté à vendre les mines de lignite allemandes en 2016. Cela s’est traduit par une réduction des émissions annuelles de CO2 de Vattenfall de plus de 80 millions de tonnes à environ 23 millions de tonnes, tout en libérant des ressources pour renforcer notre investissement dans les énergies renouvelables. Aujourd’hui, nous n’utilisons plus de lignite dans nos activités.

La prochaine étape pour réduire les émissions de dioxyde de carbone du Groupe va consister à éliminer le charbon, encore utilisé en Allemagne et aux Pays-Bas. Aux Pays-Bas, notre dernière centrale au charbon Hemweg 8, située près d’Amsterdam, a fermé ses portes à la fin de l’année 2019. Et d’ici 2030, nous allons également arrêter d’utiliser la houille dans le cadre de nos activités allemandes.

En partenariat avec la ville de Berlin, Vattenfall a élaboré un plan pour sortir de la houille d’ici 2030, toujours utilisée dans quelques centrales thermiques de la ville. La ville de Hambourg a décidé de procéder au rachat des opérations de chauffage de Vattenfall, comprenant plusieurs centrales thermiques au charbon. Les opérations de chauffage urbain à Hambourg ont été cédées en 2019.

Après 2019, Vattenfall n’exploitera que la centrale de cogénération de Moorburg à Hambourg. Cette centrale est l’une des centrales thermiques les plus récentes et efficaces en Europe et est utilisée principalement pour produire de l’électricité. Moorburg continuera de jouer un rôle primordial à Hambourg afin de sécuriser l’approvisionnement en électricité lorsque la production issue de sources renouvelables n’est pas suffisante. Le démantèlement du site de Moorburg est prévu pour 2038, conformément à la décision de l'État allemand de sortir du charbon, à moins qu'un autre combustible puisse remplacer le charbon avant cette date.

Actuellement, Vattenfall détient et exploite quatre centrales thermiques au charbon dans les villes de Berlin et de Hambourg en Allemagne :

  • Reuter et Reuter West à Berlin, en Allemagne
  • Moabit, centrale co-alimentée à la biomasse, à Berlin en Allemagne
  • Moorburg à Hambourg, en Allemagne
Équipement d’extraction de charbon

Quelques exemples de mesures prises par Vattenfall pour atteindre la neutralité carbone

Dans le cadre de la transformation de ces activités afin de devenir neutre en carbone, Vattenfall travaille activement pour réduire ses émissions de CO2. La grande majorité de nos émissions proviennent de nos activités de chauffage, principalement à Berlin.

En collaboration avec la ville de Berlin, nous remplaçons les centrales à charbon par des centrales thermiques à gaz plus modernes ou par des centrales utilisant de la biomasse et des déchets comme combustibles. Vattenfall a réussi à diviser par deux ses émissions de dioxyde de carbone depuis 1990, et en 2017, trois ans plus tôt que prévu, nous avons atteint les objectifs fixés dans un accord sur le climat signé avec la ville de Berlin en 2009. D'ici 2030 au plus tard, la ville de Berlin pourra être sortie du charbon.

D’ici 2020, Vattenfall prévoit de remplacer le réacteur de Reuter C de la centrale thermique au charbon par une centrale au gaz permettant l’intégration des sources d’énergie renouvelable dans le réseau de chauffage urbain. La production d’électricité éolienne est stockée sous forme de chaleur et peut ensuite être injectée dans le réseau de chauffage urbain (« Power to Heat »).

Contenus associés

Centrale à cogénération d’Uppsala

Les déchets peuvent servir de combustibles au lieu d’être envoyés en décharge.

Vue intérieure de la centrale au gaz naturel de Diemen

Le gaz naturel peut être une énergie de transition vers la neutralité climatique.

Salle de réacteur dans une centrale nucléaire

La production d’électricité nucléaire joue un rôle clé dans la transition énergétique.

Voir aussi

Fille en pull vert face à l’objectif

Nous prenons des mesures sans précédent pour réduire l’impact du changement climatique.

Femme sur un vélo électrique

Nous sommes responsables de nos impacts environnementaux et sociaux.

Enfants jouant sur une colline

Notre stratégie vise à fournir l’énergie nécessaire à une vie plus respectueuse du climat.