Charbon

L’objectif de Vattenfall est de ne plus avoir recours aux énergies fossiles d’ici une génération et d’afficher un bilan carbone neutre en 2050.

Nous allons progressivement cesser d’utiliser du charbon et du gaz naturel comme combustibles.

Une part importante de la stratégie de Vattenfall est de réduire nos émissions de dioxyde de carbone. Nous investissons dans le développement de la production d’énergies renouvelables, principalement éoliennes et solaires, tout en aidant nos clients et fournisseurs à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone en leur proposant des solutions durables.

La première étape majeure vers l’élimination du charbon de nos activités a consisté à vendre les mines de lignite allemandes en 2016. Cela s’est traduit par une réduction des émissions annuelles de CO2 de Vattenfall de plus de 80 millions de tonnes à environ 23 millions de tonnes, tout en libérant des ressources pour renforcer notre investissement dans les énergies renouvelables. Aujourd’hui, nous n’utilisons plus de lignite dans nos activités.

En 2019, nous avons fermé notre dernière centrale fonctionnant au charbon aux Pays-Bas, Hemweg 8 près d’Amsterdam, ainsi que la centrale au charbon Reuter C à Berlin. Les activités de chauffage urbain de l'agglomération de Hambourg ont été transférées à la mairie de Hambourg en 2019, la ville ayant décidé de racheter ses activités de chauffage à Vattenfall, y compris quelques centrales thermiques au charbon.

Fin 2020, la centrale de cogénération de Moorburg près de Hambourg qui fonctionnait au charbon, a mis fin à sa production commerciale plus tôt que prévu. La centrale doit être conservée pour stabiliser le réseau en cas de besoin jusqu'au 30 juin 2021, après quoi elle fermera définitivement ses portes.

La prochaine étape pour réduire les émissions de dioxyde de carbone chez Vattenfall consistera à éliminer progressivement le charbon, qui n’est plus utilisé aujourd'hui que dans notre production de chaleur à Berlin. En collaboration avec la ville de Berlin, Vattenfall a élaboré un plan de sortie progressive du charbon d’ici 2030 dans la poignée de centrales thermiques de la ville qui l'utilise encore.

Actuellement, Vattenfall détient et exploite quatre centrales thermiques au charbon dans les villes de Berlin et de Hambourg en Allemagne :

  • Reuter et Reuter West à Berlin, en Allemagne
  • Moabit, centrale co-alimentée à la biomasse, à Berlin en Allemagne
  • Moorburg à Hambourg, en Allemagne (pas de production d'électricité commerciale à compter du 1er janvier 2021)
Équipement d’extraction de charbon

Quelques exemples de mesures prises par Vattenfall pour atteindre la neutralité carbone

Dans le cadre de la transformation de ces activités afin de devenir neutre en carbone, Vattenfall travaille activement pour réduire ses émissions de CO2. La grande majorité de nos émissions proviennent de nos activités de chauffage, principalement à Berlin.

En collaboration avec la ville de Berlin, nous remplaçons les centrales à charbon par des centrales thermiques à gaz plus modernes ou par des centrales utilisant de la biomasse et des déchets comme combustibles. Vattenfall a réussi à diviser par deux ses émissions de dioxyde de carbone depuis 1990, et en 2017, trois ans plus tôt que prévu, nous avons atteint les objectifs fixés dans un accord sur le climat signé avec la ville de Berlin en 2009. D'ici 2030 au plus tard, la ville de Berlin pourra être sortie du charbon.

En 2019, la centrale thermique au charbon Reuter C avait été démantelée tandis que la plus grande installation de conversion d’électricité en chaleur d’Europe avait été mise en service sur le site de Reuter West tout proche. Ces avancées permettent d’intégrer des sources d’énergie renouvelables au sein du réseau de chauffage urbain, étant donné que la production d’électricité issue du vent est stockée sous forme de chaleur pour alimenter plus tard ledit réseau.

Contenus associés

Centrale à cogénération d’Uppsala

Les déchets peuvent servir de combustibles au lieu d’être envoyés en décharge.

Vue intérieure de la centrale au gaz naturel de Diemen

Le gaz naturel peut être une énergie de transition vers la neutralité climatique.

Salle de réacteur dans une centrale nucléaire

La production d’électricité nucléaire joue un rôle clé dans la transition énergétique.

Voir aussi

Fille en pull vert face à l’objectif

Nous prenons des mesures sans précédent pour réduire l’impact du changement climatique.

Femme sur un vélo électrique

Nous sommes responsables de nos impacts environnementaux et sociaux.

Enfants jouant sur une colline

Notre stratégie vise à fournir l’énergie nécessaire à une vie plus respectueuse du climat.