Stockholm
Actualité

Premier trimestre 2020 : résultats stables malgré une dégradation de la situation du marché

Le rapport intermédiaire de Vattenfall montre des revenus stables malgré un impact évident d'une forte dégradation de la situation du marché.

Cliquez pour voir les commentaires du PDG de Vattenfall, Magnus Hall, et de la directrice financière, Anna Borg, sur les résultats du premier trimestre 2020 de Vattenfall (en anglais).

Le PDG de Vattenfall, Magnus Hall, commente le rapport comme suit :

« Vattenfall est bien préparé pour faire face à la pandémie à laquelle nous sommes actuellement confrontés. En tant qu'opérateur d'une infrastructure essentielle sur le plan sociétal, nous avons la mission importante de continuer à fournir de l'électricité et de la chaleur même dans des situations extrêmes comme celle-ci. Au cours du trimestre, nous nous sommes efforcés de minimiser les risques pour nos employés tout en mettant en œuvre nos plans de continuité pour que nos opérations essentielles puissent se poursuivre.

Nous avons constaté une chute importante des prix sur les marchés de l'électricité. Cela a commencé en janvier, mois caractérisé par un hiver anormalement doux, de fortes précipitations et des vents violents. Au rythme de la propagation du COVID-19 dans le monde, la tendance s'est renforcée par une baisse de la consommation d'électricité résultant du confinement de la société et des perspectives économiques plus pauvres. Pour Vattenfall, l'impact négatif de la forte baisse des prix au cours du trimestre a été largement compensé par des couvertures de prix, mais les effets sont toujours nettement visibles dans le résultat trimestriel. Compte tenu de la forte dégradation de la situation du marché et de l'incertitude quant au développement économique, le conseil d'administration a révisé le dividende précédemment proposé pour 2019, passant de 7,2 à 3,6 milliards de SEK, ce qui a été approuvé par l'assemblée générale annuelle.

Malgré cette évolution, le bénéfice sur la période a augmenté de 0,5 milliard de SEK à 6,9 milliards de SEK. L'augmentation s'explique principalement par des revenus plus élevés des activités d'exploitation et par la vente de droits de production d'énergie nucléaire en Allemagne. Un rendement plus faible du Fonds suédois de gestion des déchets nucléaires a eu quant à lui un effet négatif.

Le bénéfice d'exploitation sous-jacent a augmenté de 0,5 milliard de SEK à 10,2 milliards de SEK. La tempête Alfrida, qui a affecté de nombreux utilisateurs du réseau en Suède au début de l'année dernière, explique en grande partie cette différence. La croissance dans l'énergie éolienne a apporté une contribution positive et a permis d'augmenter les revenus des opérations commerciales. Les énergies nucléaire et hydraulique ont subi un fort impact négatif de la baisse des prix de l'électricité en même temps que les marges de production se resserraient pour les opérations de chauffage.

Dans la production d'énergie, nous avons géré la situation plus tendue du marché en réduisant le volume de production de plusieurs réacteurs nucléaires en Suède. Nous avons également décidé de retarder le redémarrage de Ringhals 1 après l'audit de cette année. Cependant, en raison de niveaux de réservoir élevés et de l'imminente crue printanière, l'énergie hydraulique présente un niveau de production élevé. La forte chute des prix de l'électricité au cours du trimestre a été largement compensée par des couvertures de prix et des revenus plus élevés des opérations commerciales. Le bénéfice d'exploitation sous-jacent a baissé de 0,9 milliard de SEK pour atteindre 4,6 milliards de SEK.

Les activités commerciales restent stables, même si les ventes par le biais du démarchage à domicile sont fortement limitées. Une certaine baisse du volume a été notée pour des raisons évidentes parmi nos clients industriels. Le secteur de la fourniture a malgré tout enregistré une augmentation du bénéfice d'exploitation sous-jacent de 0,6 milliard de SEK pour atteindre 1 milliard de SEK. Nous constatons une amélioration de la rentabilité sur nos marchés du continent européen, ainsi qu'une croissance continue de la clientèle en Allemagne. Au cours du trimestre, pour des raisons stratégiques, le portefeuille de clients britanniques de notre entreprise commerciale britannique iSupplyEnergy a été vendu.

La production d'énergie éolienne de Vattenfall a augmenté au cours du premier trimestre, soutenue par des vents violents et une nouvelle capacité du parc éolien offshore Horns Rev 3 au Danemark. Le bénéfice d'exploitation sous-jacent du segment éolien a augmenté de 0,7 milliard de SEK à 2,1 milliards de SEK. Jusqu'à présent, nous n'avons pas constaté d'impact significatif du COVID-19 sur nos projets d'investissement dans les énergies renouvelables. Dans l'ensemble, cependant, nous sommes aujourd'hui confrontés à une situation économique très incertaine, qui requiert une priorisation plus stricte des projets. Par exemple, nous avons décidé de ne pas participer à l'appel d'offre pour le parc éolien offshore Hollandse Kust Noord aux Pays-Bas.

Dans les opérations de distribution, nos dépenses d'exploitation sont revenues à des niveaux plus normaux qu'en 2019, année pendant laquelle la tempête Alfrida avait eu un impact négatif important. Le bénéfice d'exploitation sous-jacent a ainsi augmenté de 0,8 milliard de SEK pour atteindre 2,1 milliards de SEK. Les opérations se poursuivent comme prévu et nous augmentons nos investissements même si les projets peuvent subir des retards en raison du contexte.

Les opérations de chauffage sont stables dans la situation actuelle. Naturellement, elles sont également affectées par une suspension des opérations des clients et par des difficultés liées à l'exécution de certaines opérations de maintenance, par exemple. Cependant, nous avons une bonne coopération avec les partenaires externes pour réduire les risques dans ces domaines. Au cours du trimestre, nous avons élargi les solutions énergétiques, et nous constatons un développement positif de notre investissement dans le chauffage urbain au Royaume-Uni. Le bénéfice d'exploitation sous-jacent pour le secteur de la chaleur était de 0,9 milliard de SEK. Il a été ajusté à 0,5 milliard de SEK suite à la vente du réseau de chauffage urbain de Hambourg et à la fermeture de la centrale à charbon Hemweg 8 à Amsterdam en 2019, mais nous notons toujours une baisse de 0,1 milliard de SEK par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente. La situation reste tendue, avec des marges déprimées pour les usines produisant de l'électricité à l'aide d'énergies fossiles.

Vattenfall est confronté à une forte dégradation de la situation du marché. Nous travaillons activement pour aligner nos coûts, nos investissements et nos risques en conséquence. Pour autant, notre objectif de créer un monde sans énergies fossiles d’ici à une génération est toujours d'actualité. »

Lire le rapport intermédiaire complet de Vattenfall pour le premier trimestre 2020 (en anglais) PDF 2 MB

Visionner la retransmission de la webdiffusion en direct pour la presse et les analystes (en anglais) 


Activités clefs entre janvier et mars 2020

  • Plans de continuité mis en œuvre face au COVID-19
  • Vente de 11 TWh de droits de production d'énergie nucléaire en Allemagne
  • Permis final reçu pour la construction du parc éolien offshore de Kriegers Flak au Danemark
  • Vattenfall sélectionné comme partenaire privilégié pour un projet de chauffage urbain en Écosse
  • Accord pour la construction de l'un des plus grands parcs solaires de Suède
  • Vente de l'activité de fourniture d'énergie au Royaume-Uni

Éléments financiers clefs entre janvier et mars 2020

  • Baisse des ventes nettes de 3 % (-5 % sans les effets des taux de change) pour atteindre 48 160 millions de SEK (vs 49 552)
  • Augmentation du bénéfice d'exploitation sous-jacent de 5 % pour atteindre 10 187 millions de SEK (vs 9 673)
  • Augmentation du bénéfice d'exploitation de 51 % pour atteindre 12 313 millions de SEK (vs 8 168)
  • Augmentation du bénéfice pour la période de 7 % pour atteindre 6 900 millions de SEK (vs 6 420)

Dividende

Après la fin du trimestre, le conseil d'administration de Vattenfall a révisé sa proposition de dividende précédente pour 2019, passant de 7 245 millions de SEK à 3 623 millions de SEK. La proposition a été adoptée par l'assemblée générale annuelle.

Par Lars-Magnus Kihlström

Voir aussi

Le siège de Vattenfall se situe à Solna, en Suède.

Le rapport financier du groupe Vattenfall pour le premier semestre 2020 affiche une stabil...

Actualité
Magnus Hall, Magnus Hall, Président-directeur général de Vattenfall
Communiqué de presse
22.07.2020

Magnus Hall quitte le groupe Vattenfall

Après presque six ans à la tête du groupe Vattenfall, Magnus Hall décide de se retirer.

Communiqué de presse