Forêt et lacs dans le nord de la Suède

Vattenfall annonce des objectifs de réduction d'émissions d'ici à 2030 encore plus ambitieux et alignés sur le scénario +1,5°C

Vattenfall révise à la hausse ses objectifs de réduction des émissions pour 2030 et au-delà avec l’objectif de parvenir à la neutralité carbone d'ici 2040. Ces nouveaux objectifs visent à contribuer à maintenir le réchauffement climatique global à un maximum de 1,5°C. Ils ont été validés par l'initiative Science Based Targets (SBTi). Vattenfall figure désormais parmi les rares entreprises leaders du secteur de l'énergie ayant franchi cette étape décisive.

En octobre 2019, SBTi considérait que les objectifs pour le climat de Vattenfall respectaient le scénario +2°C. Vattenfall annonce aujourd'hui sa décision de franchir une nouvelle étape pour réduire davantage ses émissions de CO2 en se conformant au scénario +1,5°C, le plus ambitieux de l'Accord de Paris sur le climat. 

Pour y parvenir, Vattenfall se fixe les mesures et ambitions suivantes pour l'objectif 2030 :

  • Sortir du charbon tous les sites d'exploitation Vattenfall en basculant les deux derniers sites producteurs de chaleur, qui fonctionnent encore au charbon, Moabit et Reuter Ouest à Berlin, vers des ressources combinant biomasse, pompes à chaleur, électricité/chaleur et gaz naturel

  • Multiplier par quatre la capacité éolienne et solaire intégrée dans le réseau par rapport à l'exploitation actuelle de Vattenfall

  • Aider ses partenaires et la société, dans son ensemble, à électrifier les procédés industriels, y compris l'acier, le ciment, le transport de marchandises lourdes, les produits chimiques, en réduisant leurs émissions de CO2 au-delà de leur propre chaîne de valeur

  • Multiplier par 25 les stations de recharge électrique en exploitation, par rapport aux données de 2020

anna-borg-under-logotype_5x3.jpg

Anna Borg, PDG de Vattenfall affirme : « Devant la réalité de la crise climatique, non seulement, nous avons la responsabilité d'aller plus loin et rapidement, mais nous entrevoyons également des opportunités pour Vattenfall de donner l'exemple à la tête de cette transition urgente. Voilà pourquoi Vattenfall s'engage à agir en conformité avec les conclusions de l'Accord de Paris car limiter le réchauffement à 2°C ne suffit pas.

L'écart de 0,5°C nous tient à cœur, car il représente une étape décisive pour vivre dans un monde sans énergie fossile d'ici une génération. Entre 2017 et 2020, nous avons atteint notre objectif de réduction des émissions brutes de CO2 selon le scénario de +2°C validé par la SBTi, en les diminuant de 40 %, et ce, dix ans avant la date prévue. Nous allons donc accélérer nos efforts pour aller plus loin. Cela implique de réduire l'intensité de nos émissions de CO2 de plus de 77 %, entre 2017 et 2030. Nous prenons également l'engagement d'un objectif Zéro émission nette d'ici 2040, ce que nous ferons sur la totalité de notre chaîne de valeur. Nous devons exploiter notre expertise et notre position sur le marché pour aider notre clientèle et nos fournisseurs à décarboner, ce qui explique que nous fixions un objectif de 50 % de réduction des émissions à nos fournisseurs de biens et de services. »

Vattenfall s'engage, en outre, à produire Zéro émission nette tout au long de sa chaîne de valeur en 2040. Cela implique, d'une part, de poursuivre la décarbonation de l'entreprise et, d'autre part, que toutes les émissions de CO2 sur l'ensemble de notre chaîne de valeur, y compris celles de nos fournisseurs et de notre clientèle, auront disparu ou seront compensées par des certificats d'émissions négatives.

Alberto Carrillo Pineda, directeur général et cofondateur de la SBTi, ajoute : « Nous nous réjouissons que Vattenfall, l’un des principaux énergéticiens en Europe, franchisse cette étape décisive. Cette initiative classe Vattenfall parmi les rares entreprises européennes de ce secteur à s'engager à réduire ses émissions selon le scénario +1,5°C. Cet objectif ambitieux promet des résultats que nous attendons avec impatience. »

Nouveaux objectifs ambitieux de réduction d'émissions de CO2 pour Vattenfall :

  • Réduire l'intensité des émissions sur les sites d'exploitation Vattenfall (scopes 1+2) de plus de 77 % d'ici 2030, par rapport aux données de 2017 (validé par la SBTi)

  • Réduire les émissions brutes liées à l'usage des produits vendus (scope 3) de 33 % d'ici 2030, par rapport aux données de 2017 (validé par la SBTi)

  • Zéro émission nette en 2040

Principales actions de Vattenfall pour réduire les émissions de dioxyde de carbone depuis 2017 :

  • 2018 : Réduire de moitié les émissions de dioxyde de carbone à Berlin (par rapport aux données de 1990), trois ans avant le délai convenu avec la ville de Berlin

  • 2019 : Fermeture de la centrale au charbon Hemweg 8 d'Amsterdam permettant de réduire les émissions annuelles de CO2 d’env. 2,5 millions de tonnes

  • 2019 : Ouverture de la centrale de cogénération de 120 MW, à Berlin, facilitant la sortie du charbon de la centrale Reuter C

  • 2020 : Fermeture de la centrale au charbon de cogénération de Moorburg, à Hambourg, permettant de réduire les émissions annuelles de CO2 d’env. 5 millions de tonnes

  • 2020 : Ouverture de la centrale au gaz de cogénération de Marzahn, à Berlin, permettant de réduire les émissions annuelles de CO2 d’env. 240 milliers de tonnes

Annika Ramsköld, responsable du développement durable chez Vattenfall, complète « Sortir du charbon représente la prochaine étape de notre parcours de décarbonation : nous sommes passés de plus de 22 millions de tonnes de CO2 en 2017 à environ 12 millions en 2020. Ces nouveaux investissements flexibles et tournés vers l'avenir de notre portefeuille d'actifs réduiront nos émissions à moins de 6 millions de tonnes d'ici 2030. Ils contribueront à notre objectif Zéro émission nette d'ici 2040 ».

CO2_infographic.jpg

Image plus grande (PDF 244 kB)

Contact presse Vattenfall
Marie-Laetitia Gourdin | marie-laetitia.gourdin@vattenfall.com | 06 42 62 47 35

À propos de la SBTi :
La SBTi est une initiative conjointe du CDP1, du Pacte mondial des Nations unies, du WRI2 et du WWF. Cette initiative collaborative fournit une méthodologie qui précise les quantités et le calendrier selon lesquels les entreprises doivent réduire leurs émissions de gaz à effets de serre (GES) pour satisfaire les objectifs de l'Accord de Paris et limiter le réchauffement climatique à nettement moins de 2°C par rapport au niveau pré-industriel, tout en poursuivant des efforts pour le limiter à 1,5°C.

1: CDP = Carbon Disclosure Project
2: WRI = World Resources Institute 

Voir aussi

Vattenfall s’engage à recycler 100% de ses pales d'éoliennes d'ici 2030  

Conscient du défi majeur que représente le recyclage des pales d’éoliennes en fin de vie, Vattenfall se fixe des objectifs ambitieux en s’engageant dès aujourd’hui à ne plus enfouir en décha...

[Missing text '/newslistpagetemplate/NewsItemPage' for 'French']
Kriegers Flak

Le consortium wpd, Vattenfall et BlueFloat Energy préqualifié pour l’appel d’offres éolien en mer flottant au large de la Bretagne sud

Le consortium wpd, Vattenfall et BlueFloat Energy se réjouit d’être préqualifié pour le 5e appel d’offres éolien en mer qui sera situé au...

[Missing text '/newslistpagetemplate/NewsItemPage' for 'French']
Parc éolien offshore de Kriegers Flak

Vattenfall inaugure Kriegers Flak, le plus grand parc éolien en mer de Scandinavie

Le prince du Danemark et le ministre danois de l'Industrie, du Commerce et des Affaires financières, Simon Kollerup, ont inauguré, ce lundi 6 septembre 2021, le nouveau parc éolien en mer de...

Lire tout l'article