Vattenfall présente son rapport de fin d'exercice 2021 : résultats solides et avancées stratégiques majeures

Les résultats 2021 de Vattenfall sont solides, notamment en raison de la compensation apportée par la fermeture des centrales nucléaires en Allemagne et la cession des activités de distribution à Berlin. Les répercussions de la hausse des prix de l’électricité sur les bénéfices ont été limitées, comme en témoigne le rapport de fin d’exercice dévoilé ce jour.

Principaux résultats :

  • Hausse nette des ventes de 13 % entre janvier et décembre 2021
  • Bénéfice de 48 milliards de SEK (4,6Md€) sur l'exercice 2021

Une année marquée par la volatilité des prix de l’énergie 

Le prix de l’électricité a considérablement augmenté sur l’ensemble des marchés au cours de l’année 2021, avec un prix moyen cinq fois plus élevé que l’année précédente dans les pays du Nord et trois fois plus élevé sur le continent. La stabilité des prix de Vattenfall dans les pays du Nord par rapport à 2020 est principalement dû aux couvertures tarifaires mises en place pour atténuer le risque, ainsi qu'à l’impact des écarts de prix entre les zones tarifaires en Suède.

Au 4e trimestre 2021, le prix de l’électricité a continué à grimper à des niveaux records tandis que la volatilité a atteint des sommets historiques. Sur le continent, la hausse du prix du gaz et des quotas d’émission de CO2 a eu l'incidence la plus notable. Elle a également affecté le prix de l’électricité dans les pays du Nord, mais le froid et le temps sec y ont aussi largement contribué. La situation du marché a touché beaucoup de clients, en particulier ceux qui n’avaient pas de contrat à prix fixe mais Vattenfall leur a proposé des solutions pour les contrats, la consommation et le paiement des factures.

Dans le détail, le bénéfice de l’année 2021 s’est élevé à 48 milliards de SEK (4,6Md€) pour l’ensemble de l’exercice et à 6,1 milliards de SEK (585M€) pour le denier trimestre. La compensation apportée par la fermeture des centrales nucléaires en Allemagne et la vente de Stromnetz Berlin ont respectivement renforcé les résultats annuels de 12,5 milliards de SEK (1,2Md€) et de 8,4 milliards de SEK (806M€). Le bénéfice d’exploitation sous-jacent a quant à lui augmenté de 5,4 milliards de SEK (518M€) pour atteindre 31,2 milliards de SEK (3Md€). L’énergie éolienne a presque doublé sa contribution aux bénéfices grâce à l’augmentation de la capacité installée au Danemark et aux Pays-Bas, ainsi qu’à la hausse des prix de l’électricité au Royaume-Uni et sur le continent.

Compte tenu de ces résultats, le conseil d’administration du groupe propose un dividende de 23,4 milliards de SEK (2,2Md€) à l’Etat suédois, son actionnaire. Pour Vattenfall, ces bons résultats permettront de conserver la stabilité financière du groupe et de poursuivre ses investissements dans la transition énergétique.

Large-Screen-72-DPI-Vattenfall_Anna_Borg_2020_Landscape_F3A1187-(2).jpg

« Les énergies fossiles ont nettement diminué dans notre mix de production énergétique par rapport à la contribution croissante des énergies nucléaire, hydraulique et éolienne. Nous avons augmenté les ventes d’électricité, de chauffage et de gaz et atteint des étapes importantes dans un certain nombre de projets qui nous font avancer sur la voie de la transition énergétique et de notre ambition de contribuer à une vie sans énergie fossile d’ici une génération. » a déclaré Anna Borg, PDG du groupe Vattenfall.

Engagé pour la transition énergétique et le climat

Vattenfall s'est fixé en 2021 un objectif ambitieux d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2040, ce qui lui permettra d’être aligné avec le scénario de +1,5 degré défini dans l’Accord de Paris. Pour atteindre cet objectif, d’ici 2030 Vattenfall va notamment multiplier par quatre sa production d’électricité renouvelable et éliminer progressivement les combustibles fossiles de son mix.

Au cours de l’année, le groupe a ouvert le plus grand parc éolien en mer de Scandinavie, Kriegers Flak au Danemark et a développé des partenariats majeurs avec de grandes entreprises, participant ainsi à leur décarbonation. En effet, Vattenfall a vendu 49,5% de son parc Hollandse Kust Zuid aux Pays Bas à BASF et a signé son premier contrat avec Air Liquide qui s’engage sur 15 ans. Ce parc sera mis en service en 2023.

Cette année Vattenfall a également continué son engagement en faveur de la lutte contre le changement climatique en rejoignant la First Movers Coalition en marge de la COP26 et en particulier une initiative portée conjointement avec Shell, LanzaTech et SAS pour mettre au point du kérosène durable pour l’aviation. Le groupe a aussi participé aux avancées de l’initiative HYBRIT, avec ses partenaires LKAB et SSAB, qui vise à commercialiser de l’acier décarboné dès 2026.

Voir aussi

Le parc éolien en mer EOWDC

La première éolienne en mer au monde dédiée à la production d’hydrogène développée par Vattenfall bénéficie d’une aide financière de 11 millions d’euros

Dans le cadre du projet pilote intitulé « Hydrogen Turbine 1 (HT1) » situé à Aberdeen Bay en Écosse, Vattenfall annonce avoir obtenu une aide financière de 11 millions d’euros (soit 9,3 mill...

Lire tout l'article
Arbre dans une prairie

Vattenfall est une nouvelle fois récompensé pour son action en faveur de la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la biodiversité, Vattenfall annonce être une nouvelle fois n°1 du classement Biodiversity Index d’Ecogain.

Lire tout l'article
Une éolienne en mer

Vattenfall et BASF annoncent leur participation à l'appel d'offres pour le parc éolien en mer Hollandse Kust West VI (Pays-Bas)

Déjà partenaires dans le cadre du parc éolien Hollandse Kust Zuid, Vattenfall et BASF annoncent leur collaboration pour l'appel d'offres éolien en mer du site VI d’Hollandse Kust West.

Lire tout l'article